89% des masses d’eau de la Dore aval n’atteignent pas le « Bon état »

Le Parc, accompagné par le bureau d’études Eurofins Hydrobiologie France, a présenté au comité de pilotage de l’élaboration du Contrat territorial sur le sous-bassin versant Dore aval la qualité des cours d’eau pour la période 2016-2017 et un programme d’actions pour améliorer la situation.

D’après le suivi réalisé sur les cours d’eau entre 2016 et 2017, une seule des neuf masses d’eau qui composent la Dore aval est considérée actuellement en bon état écologique, le Vauziron (suivi en amont de Châteldon). Dore, Durolle, Credogne, Dorson, Lilion, Ruisseau du Cros et ruisseau des Roches sont, quant à eux, dans un état dégradé jugé « moyen ». La Malgoutte est dans la classe de qualité inférieure (« médiocre »), signe d’altérations encore plus prononcées.

Alors que le précédent état des lieux (publié par l’Agence de l’Eau en 2015) considérait que seulement 5 masses d’eau n’atteignaient pas le bon état écologique, la situation des cours d’eau du territoire apparait davantage préoccupante que ce qui était envisagé au lancement de l’élaboration du Contrat territorial en 2015. Une forte augmentation de la dégradation de la qualité entre 2015 et 2017 n’est pas particulièrement en cause même si, à l’inverse, la situation ne s’est pas franchement améliorée. C’est davantage le renforcement de la connaissance de cette qualité (réalisation de mesures sur des cours d’eau qui n’en avaient jusqu’à présent pas bénéficié et augmentation du nombre de paramètres suivis, tout en restant dans l’utilisation des mêmes méthodes) qui explique ce décalage.

Grâce à ce suivi, nous disposons maintenant d’un diagnostic suffisamment précis pour élaborer un programme d’actions afin de contribuer à l’atteinte du bon état écologique des cours d’eau.

Une première proposition de programme d’actions a ainsi été présentée au comité de pilotage du 25 juin 2018. Comme envisagé dès le lancement de cette démarche, étant donné la diversité des pressions que subissent les cours d’eau du territoire, la réponse à apporter devra être constituée d’un panel d’actions multithématiques.

Ainsi, à l’échelle de la Dore aval, comme à celui de l’ensemble du bassin versant de la Dore qui sera l’unité de gestion du prochain Contrat territorial, il serait nécessaire que le programme d’actions participe à la reconquête de la dynamique naturelle des cours d’eau et de leurs milieux associés, au maintien ou à l’amélioration de la qualité de l’eau, à la gestion quantitative de la ressource en eau et à l’anticipation des conséquences du dérèglement climatique.

Pour ce faire, des actions portant sur la restauration de l’hydromorphologie, de la dynamique fluviale, de la continuité écologique, de l’état des zones humides et sur la biodiversité des milieux aquatiques ont été proposées.

La réduction des pollutions diffuses agricoles, des pollutions urbaines et industrielles sera également nécessaire. Des mesures sur la gestion des déficits quantitatifs et sur la prévention des inondations seraient aussi à mettre en place sur le territoire.

Etant donné le cadre financier de plus en plus resserré et exigeant de cet outil contraint par le règlement financier du programme d’intervention financière de l’Agence de l’eau qui entrera en vigueur début 2019, il sera vraisemblablement nécessaire que les actions se poursuivent au-delà de la durée de ce prochain programme pour espérer une restauration significative de l’état des masses d’eau du bassin versant de la Dore, comme demandé par de la Directive Cadre européenne sur l’Eau.

Mais tout n’est pas négatif sur les cours d’eau du territoire ! Et des signes encourageants sont présents.

La rivière la Semaine (au niveau de Celles-sur-Durolle, Viscomtat), qui a également bénéficié d’un suivi de sa qualité, montre de bonnes capacités d’autoépuration. En effet, celle-ci ressort en bon état écologique sur la station de suivi située à proximité de la confluence avec la Durolle.

La recolonisation de la Dore par le Castor d’Europe se poursuit comme l’attestent les nombreux « crayons » à ILOA (pour en savoir plus :

https://www.dailymotion.com/video/x6dk3pz.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.