Des entreprises relèvent le défi…

…pour faciliter les déplacements de leurs salarié.e.s.

Le Parc Livradois-Forez souhaite favoriser les modes de déplacement alternatifs au « tout voiture individuelle » et l’intermodalité afin de développer une mobilité permettant de réduire les inégalités d’accès à l’emploi, les risques d’accident sur les trajets domicile-travail et qui soit moins émettrice de gaz à effet de serre.

En 2016, une expérimentation avec les partenaires du Parc : Thiers communauté, Communauté de communes de la Montagne thiernoise, CCI Auvergne, CARSAT Auvergne, Chambre des métiers et de l’Artisanat Auvergne  a donc été lancé sur la mise en place de Plans de Déplacement d’Etablissements sur deux zones d’activité : celle de Felet à Thiers et de Racine à La Monnerie-le-Montel. Le Parc a retenu le bureau d’études INDDIGO pour accompagner les entreprises dans cette démarche.

Des premiers entretiens avec les dirigeants ou représentants des entreprises des deux zones d’activités ont été réalisés en mai 2016.  A l’issue de ces entretiens, une vingtaine d’entreprises représentant plus de 800 salariés au total ont souhaité dépasser la phase de diagnostic et être accompagnées dans cette démarche de Plans de Déplacements pour mettre en place des actions de sensibilisation et pour faciliter les déplacements de leurs salarié.e.s.

Les réunions de lancement de l’expérimentation sur les deux zones d’activité Felet et Racine ont eu lieu en septembre 2016 en présence de représentants des entreprises engagées. Et, il a été proposé aux autres entreprises des deux zones de rejoindre cette expérimentation. Au final, 21 entreprises souhaitent être accompagnées représentant environ 850 salarié.e.s au total.

 

 

A l’automne 2016, une enquête auprès des salarié.e.s concerné.e.s a été lancée pour identifier les besoins et les possibilités de changement dans leur habitudes de déplacement. 50 % des salarié.e.s sur la zone d’activité du Felet et 77 % sur celle de Racine ont répondu à l’enquête.

 

 

Une cartographie des localisations résidentielles des salarié.e.s a également été réalisée. Ces informations vont permettre d’élaborer des plans d’actions à l’échelle des deux zones d’activités.

Des ateliers de concertation avec des salarié.e.s volontaires ont eu lieu début février pour proposer des actions. Ces réunions ont été riches en idées très concrètes sur le covoiturage, les transports en commun, l’utilisation du vélo, les déplacements sur la zone d’activité, l’implantation d’un lieu de convivialité et de restauration sur la zone d’activités…

La suite sera consacrée à la validation de ces propositions par les entreprises et au passage à l’action au printemps avec des animations envisagées sur les deux zones d’activité en mai.

Affaire à suivre donc…

Nota : Cette expérimentation vient en complémentarité de l’étude d’opportunité et de faisabilité pour la réorganisation de l’offre de transport sur le bassin de Thiers du SIVU TUT. Cette expérimentation, dans sa phase de diagnostic, a  permis d’alimenter l’étude du SIVU TUT en termes de besoins identifiés dans les entreprises.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.