Les chauves-souris, aussi utiles que fragiles

Suivi des chauves-souris du site Natura 2000 « Dore et Affluents »

Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels dont l’objectif est de préserver la biodiversité tout en tenant compte des activités humaines. La Dore, principal affluent de la rivière Allier, est un axe migratoire important pour de nombreuses espèces animales rares ou menacées. Les chauves-souris, dont toutes les espèces sont strictement protégées depuis 1976, font l’objet d’un suivi depuis plusieurs années afin d’identifier au mieux leurs lieux de reproduction et de transit sur le territoire.

Le Parc naturel régional Livradois-Forez réalise l’inventaire et le suivi des populations de chauves-souris*. Il a confié ce travail à Coline LAENNEC, stagiaire et étudiante en Master 2 « Bioévaluation des Ecosystèmes et Expertise de la Biodiversité » qui contrôle les gîtes susceptibles d’accueillir des chauves-souris.

Crédit photo : Chauve-Souris Auvergne – Barbastelle d’Europe (Barbastella barbastellus)

Le saviez-vous ?

Les chauves-souris sont des animaux étonnants et souvent victimes de l’image négative qui leur a été attribuée, à tort.

Ce sont les seuls mammifères capables de voler grâce à une aile formée par une membrane de peau entre le corps, les membres et les doigts. Elles « voient avec les oreilles » grâce à leur capacité d’écholocation, et peuvent ainsi s’orienter et chasser sans problème dans l’obscurité.

Aucune chance donc qu’elles ne s’accrochent dans les cheveux ou qu’elles ne s’attaquent à un humain, bien moins appétissant que les insectes dont elles se nourrissent.

Animaux discrets presque secrets, les chauves-souris utilisent régulièrement les bâtiments ou autres cavités pour s’y installer. En été, les femelles se regroupent en colonies dans des endroits secs et chauds pour donner naissance à leur seul et unique petit.

L’hiver, les chauves-souris se réfugient dans des cavités à humidité et température constantes afin d’hiberner. Pendant cette période, elles sont extrêmement vulnérables et il est important de ne pas les déranger !

Les chauves-souris jouent un rôle essentiel dans la régulation des populations d’insectes, prenant le relais des oiseaux lorsque la nuit tombe. Ce sont également d’excellent bio-indicateurs de notre environnement : leur présence sur un territoire atteste du bon état écologique des milieux naturels.

Hormis leurs prédateurs naturels (chats domestiques, chouettes, fouines…), les chauves-souris subissent de nombreuses menaces liées aux activités humaines :

  • Disparition des proies dû à l’utilisation de pesticides
  • Morcellement du paysage par les axes routiers
  • Destruction des gîtes par la rénovation des anciennes bâtisses

Il n’appartient donc qu’à nous de préserver ces petits mammifères étonnants qui s’installent régulièrement dans nos maisons.

Enquête participative 

Grâce à l’Observatoire de la biodiversité du Parc Naturel Régional Livradois-Forez, prenez part à l’inventaire des chauves-souris et aidez-nous à améliorer nos connaissances. Cela nous permettra de mieux protéger les espèces présentes au sein du Parc et d’en informer le plus grand nombre !

L’enquête se déroule du 15 avril au 15 octobre 2018.

Comment ça marche ?

Si vous voyez régulièrement des chauves-souris voler dans votre jardin ou si vous en accueillez chez vous, partager cette information sur le site internet de l’Observatoire de la Biodiversité. Pour cela, il suffit de vous inscrire en tant qu’observateur sur le site : https://obs.parc-livradois-forez.org/.

*programme d’action prévu dans le document d’objectifs du site Natura 2000 « Dore et Affluents 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.