Quels paysages demain le long de la RD906 et de la Vallée de la Dore ?

Reliant les communes de Ris et de Félines en passant par Thiers et Ambert, la route départementale 906 (D906) traverse le territoire du Parc Livradois-Forez dans toute sa longueur. Ainsi, le long des 110km qui composent sa traversée, elle parcourt une trentaine de communes et passe du département du Puy-de-Dôme à celui de la Haute-Loire. Très régulièrement empruntée par les habitants et les visiteurs, la D906, avant tout perçue comme une voie de transit structurante, constitue également un axe de transport incontournable pour découvrir et appréhender les paysages du Livradois-Forez.


Route 906 par Parc_Livradois-Forez

De Ris à Courpière, la route suit la vallée de la Dore de manière linéaire, puis elle s’en dissocie au niveau des gorges de Sauviat pour gravir de son côté le col de Piboulet. Une fois passé le col elle retrouve la Dore à Saint-Gervais-sous-Meymont dont elle accompagne les courbes sinueuses jusqu’à Ambert. Elle reprend ensuite un tracé plus linéaire le long de la plaine du Livradois avant de s’aventurer sur le plateau de la Chaise-Dieu à travers les boisements de résineux qui l’accompagneront jusqu’à Félines en direction des paysages du Velay. Tout au long de sa traversée, le parcours de la D906 est intimement lié à la vallée de la Dore et au tracé de la voie de chemin de fer. L’itinéraire est ainsi jalonné par un patrimoine industriel et de nombreux ouvrages d’art. Au fil des années ce patrimoine a progressivement disparu derrière les plantations limitant la lisibilité  des sites qui composent l’identité de cet itinéraire.

Carte-D906-sans-communes-01

Fort de ce constat, le Parc s’est engagé dès 2011 au travers de sa Charte à « susciter l’élaboration d’un programme global d’aménagement de la vallée de la Dore, en partenariat avec les Conseils Départementaux du Puy-de-Dôme, de la Haute-Loire et des collectivités locales traversées ». De 2014 à 2015, une mission de « médiation-action »  menée sur les paysages de la D906 » a été menée permettant de partager les regards portés par différents acteurs (gestionnaires, élus, habitants…) sur les paysages de la D906. Conforté dans sa démarche, le Parc a été retenu par le Ministère de l’Environnement en tant que lauréat de l’appel à projets « Plan de Paysage 2015 ».

L’élaboration du « Plan de Paysage D906, Vallée de la Dore » démarrera en juillet 2016 pour se poursuivre jusqu’en novembre 2017. Dans les mois qui viennent élus, gestionnaires de réseau, habitants, touristes seront sollicités pour participer à l’identification des enjeux qui touchent ces paysages. Dans un second temps, à partir  des éléments recueillis avec les différents acteurs, un programme d’actions concrètes à mettre en place le long de cet itinéraire sera établi afin d’améliorer la qualité des paysages qui bordent la D906.

NB : Le journal La Montagne a consacré un dossier quotidien à la route D906 dans son édition Thiers /Ambert la semaine du 12 au 19 juin 2016.

Contact PNRLF : Samuel Rio-Derrey ; chargé de mission paysage et aménagement.

Share

2 réflexions au sujet de « Quels paysages demain le long de la RD906 et de la Vallée de la Dore ? »

  1. Une route moche comme toutes celles qui relèvent des normes « poids-lourds.
    Les arbres à moins de 7 m. du bord ont disparu,mais pas les autres points de laideur accumulés dans les bourgs traversés.
    On peut imaginer des replantations et aussi la meilleure connaissance des espèces végétales qui bordent l’itinéraire.Tous les arbres ne sont pas des épicéas « industriels »

  2. et la réhabilitation de Giroux gare une poubelle à ciel ouvert et une odeur insupportable…quelle image de l’Auvergne pour le tourisme?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.