Un vrombissement émane du bourg de Sauxillanges

Pendant neuf mois, « L’Association [i]», collectif d’architecte et urbaniste, était installée dans l’ancien garage automobile Rouvet, sur la place centrale de Sauxillanges, renommé pour l’occasion la Mécanique du bourg.

Les mécaniciennes du bourg ont souhaité décliner cette métaphore de la « mécanique urbaine » tout au long de l’étude car elle est représentative de leur approche; la mécanique est un savoir que tout le monde ne maîtrise pas alors que tous, nous en avons tous l’usage.

Certains veulent utiliser leur voiture sans avoir besoin de comprendre ce qui se passe dans le moteur : ils souhaitent simplement que tout fonctionne et s’en remettent à un professionnel en cas de panne. De même, certains citoyens veulent que leur ville fonctionne, en confiant cela à des professionnels, sans avoir à comprendre le pourquoi du comment.

Mais d’autres aiment monter et démonter les moteurs, comprendre comment cela fonctionne, modifier eux-même les mécanismes pour faire tourner ce moteur à leur goût. Une mécanique qui s’apprend et se partage, une mécanique dont on s’empare… L’urbanisme qui a été proposé pendant neuf mois aux Sauxillangeois est de cette trempe : les habitants et usagers ont soulevé avec « les mécaniciennes» le capot de la ville, pour voir ce que le bourg avait dans le moteur. Et avant de partir, l’équipe pluridisciplinaire a laissée quelques outils: une courroie, des rouages et un carburateur.

Toutes les conclusions et propositions sont ainsi compilées pour les transmettre à la fois à la mairie et ses partenaires institutionnels, mais aussi à tous les acteurs locaux, habitants et usagers du centre-bourg.

sous la forme de carto-guide, comme ces cartes routières que l’on garde dans la boîte à gants des voitures en prévision de longs trajets. C’est aussi un clin d’œil aux cartes touristiques futures d’un Sauxillanges au potentiel patrimonial mis en valeur. C’est enfin, bien sûr, une invitation au voyage, car l’avenir urbain d’un bourg ne doit pas être une suite de conséquences de projets sans fin ni finalité, mais il doit être guidé par une vision – certains diront un rêve, d’autres un cap – une direction commune qui pourra ensuite être déclinée de mille manières.

Pour en savoir plus sur les projets identifiés, vous pouvez vous rendre sur le blog http://sauxillangesmecaniques.tumblr.com, afin de consulter les cartos guides téléchargeables mais également pour pouvoir remonter le temps de ces 9 mois étapes après étapes.

Contact et renseignements : bonjourlassociation@gmail.com

Au Parc, Claire BUTTY
c.butty@parc-livradois-forez.org
04 73 95 57 57

[i] L’association L’association a pour but de constituer un laboratoire de réflexions et d’expérimentations sur la ville et sur les territoires dans sa dimension politique, sociale, culturelle, ou physique. L’association rassemble une dizaine de personnes issues de formations liées à l’aménagement de l’espace : du territoire à l’architecture, de l’urbanisme à la construction. 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.