Travaux d’amélioration de la continuité écologique de la Dore et du Couzon

La Dore et le Couzon font partie des cours d’eau prioritaires pour la circulation piscicole. Des travaux d’effacement de trois de leurs obstacles à la continuité écologique ont été menés par le Syndicat mixte du Parc dans le cadre de son objet « Grand Cycle de l’eau »

Le Syndicat mixte du parc met en œuvre une programmation de travaux pour notamment améliorer la continuité écologique des cours d’eau prioritaires définis par le SAGE pour le compte des Communautés de communes du bassin versant de la Dore.

Ainsi, trois opérations exemplaires d’effacement d’obstacles à la continuité écologique ont notamment été menées entre 2020 et 2021 pour le compte des Communautés de communes « Thiers Dore et Montagne » et « Entre Dore et Allier ».

Deux sur la Dore, le seuil aval d’Iloa à la limite entre les communes de Dorat et d’Orléat et une ancienne canalisation d’assainissement à Pont-de-Dore en limite des communes de Thiers et Peschadoires, ont été réalisées sur des ouvrages publics à l’abandon et sans usage. Elles ont consisté à enlever tous les éléments constitutifs des ouvrages (enrochements, blocs béton, anciennes canalisations, déchets) et à faire quelques aménagements pour accompagner la remise en l’état naturel du site en réemployant une partie de matériaux sains extraits des ouvrages. La continuité écologique et notamment des migrateurs piscicoles tels que le saumon a ainsi été améliorée sur l’aval de la Dore.

La troisième opération a permis de concilier les enjeux écologiques et d’usage de l’eau qui persistait au niveau du site de l’ancien moulin du Sandier (commune de Vollore-ville) sur le Couzon. Pour cela, la destruction de l’obstacle s’est accompagnée par la construction d’une prise d’eau au fil de l’eau pour maintenir une certaine alimentation en eau dans le bief et garantissant une priorité pour le cours d’eau dans la répartition des débits. Ainsi, en plus de restaurer la continuité écologique sur cette portion du Couzon, particulièrement favorable à la préservation des truites sauvages, cette opération a permis à un propriétaire privé de répondre à ces obligations réglementaires demandées par l’Etat.

Le 14 octobre 2021 des visites de chantier ont été réalisées avec les propriétaires, l’Etat et les partenaires techniques et financiers pour observer la conformité des opérations, la remise en état des sites et le gain obtenu sur l’état écologique des cours d’eau.

Ces travaux sont financés par les Communautés de communes avec le concours financier de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, le Département du Puy-de-Dôme (dans le cadre du Contrat territorial du bassin versant de la Dore) et par la Région Auvergne-Rhône-Alpes (dans le cadre du Contrat vert et bleu Parc Livradois-Forez/ bassin versant de la Dore).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.