Visitez la Trame Verte et Bleue et les Petites Terres

Les Petites Terres sont des outils numériques pédagogiques et interactifs créés dans le cadre d’un programme de sensibilisation et de vulgarisation destiné aux élus du Parc Livradois-Forez en 2016, visant à favoriser la connaissance et la prise en compte de la biodiversité et de la Trame verte et Bleue dans les documents d’urbanisme et les projets d’aménagement.

Elles ont été co construites au fil de quatre visites de terrain participatives et de découverte de la trame verte et bleue, réparties sur le territoire du Parc qui ont réuni près d’une centaine de personnes aux mois de juin et juillet 2016 ; vous pouvez maintenant découvrir la Trame verte et Bleue et les Petites Terres de :

  • Saint-Victor-Sur Arlanc : Milieux humides – Comment prendre en compte et restaurer la Trame des milieux humides et aquatiques en associant les acteurs du territoire ?
  • Châteldon : Milieux forestiers – Comment appréhender la Trame boisée dans un PLU et dans une extension de bourg ?
  • Saint-Ferréol-des-Côtes : Milieux agricoles et bocagers  Comment prendre en compte la Trame agricole et bocagère dans des contextes d’extension urbaine et dans des projets d’aménagement ?
  • et Sauxillanges : Milieux aquatiques, forestiers et agricoles  Trame Verte et Bleue, documents d’urbanisme et projets d’aménagement : comment associer les usagers et les acteurs locaux ?
  • ainsi que le prototype élaboré préalablement sur la communauté de communes de Billom Saint Dier / Vallée du Jauron

Pour accéder aux Petites Terres, suivez ce lien : http://tvb.parc-livradois-forez.org/

Cette démarche de sensibilisation s’adressait en priorité aux communautés de communes (élus et techniciens) et aux partenaires de l’Atelier d’urbanisme en Livradois-Forez, mais également aux prestataires qui interviennent sur le territoire du Parc.

Chaque secteur de territoire visité a été analysé comme une petite terre, composée de divers écosystèmes à prendre en compte dans les projets d’aménagement. Une Petite Terre intègre à la fois l’approche éco-paysagère de la trame verte et bleue, mais aussi l’approche espèces (biodiversité) ; elle permet donc de visualiser les habitats structurant les paysages, ainsi que les espaces et échelles de circulation des espèces.

L’utilisation des Petites Terres est une invitation à une découverte ludique (depuis un site web) par la manipulation des déplacements dans le paysage, à 360 °, telle une chasse aux trésors et aux indices que les composants cachent ou révèlent. Chacun de ces indices peut ensuite être téléchargé, imprimé ou partagé sur les réseaux sociaux.

Les Petites Terres sont des outils non commercialisés, destiné uniquement à des usages pédagogiques et scientifiques. Leur reproduction et les usages commerciaux sont interdits.

Une seconde phase de sensibilisation à la prise en compte des réseaux écologiques dans les documents d’urbanisme et les projets d’aménagement est prévue en 2017 à destination des élus des communes et des habitants du Parc. Elle visera à faire découvrir la trame verte et bleue et les enjeux liés en termes de biodiversité par une visite de terrain et à concevoir dans le cadre d’une démarche participative, des projets tenant compte de la TVB et de la biodiversité.

 

 

Partenaires techniques :  

Photographe : 

Partenaires financiers :  

2 réflexions sur « Visitez la Trame Verte et Bleue et les Petites Terres »

  1. le principe des trames Verte et trame Bleue peut se comprendre aisément pour laisser circuler les espèces et la biodiversité.
    Mais n’est-ce pas un concept théorique ?
    qui sert à faire de beaux schémas dans les PLUs ?

    Quels pouvoirs pour imposer aux propriétaires ou exploitants fonciers de conserver les rangées d’arbres, les haies, …?
    exemple concret sous mes yeux.

    • Le principe de la Trame Verte et Bleue est un concept qui se vérifie concrètement par la circulation des espèces ou leur écrasement. Ce n’est donc pas une théorie.
      Dans les cartes des PLU, ou (PLU intercommunaux), les communes peuvent identifier au titre de l’article L151-23, des éléments de paysage à préserver pour des motifs d’ordre écologique
      Ce surzonage permet :

      • – d’identifier les boisements, les ripisylves, les haies, les arbres remarquables, les alignements d’arbres, les vergers, les mares, les serves, les étangs, les murets, les chemins,…
      • – de soumettre à déclaration toute intervention (modification, démolition, arrachage)
      • – d’établir un règlement qui précise les prescriptions de nature à assurer leur préservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.