Des actions pour préserver la Mulette perlière du bassin de la Dolore

Dans le cadre du Contrat Territorial/Contrat Vert et Bleu de la Dore, le Conservatoire des Espaces Naturels Auvergne a réalisé en août dernier, des travaux agricoles sur les berges de la Dolore, qui est une des dernières rivières à Mulette perlière du territoire du Parc naturel régional Livradois-Forez.

La Mulette perlière est un mollusque aquatique devenu rare en Europe et en France. Autrefois abondante dans de nombreux cours d’eau, elle ne subsiste aujourd’hui que dans une centaine de rivières françaises seulement ! Très exigeante sur la qualité des cours d’eau qu’elle affectionne, elle a peu à peu régressé au cours de l’ère industrielle avec la dégradation généralisée des cours d’eau, l’artificialisation des bassins versants ou les prélèvements importants à la recherche de très rares perles…

Entièrement protégée en France et en Europe depuis des années, la Mulette perlière reste « en danger » de disparition dans notre pays !

Sur les cours d’eau qu’elle occupe encore, de nombreuses actions peuvent être mises en place pour améliorer les problématiques locales et ainsi préserver à long terme cette espèce emblématique et ses habitats de cours d’eau de moyenne montagne.

Dans le cadre du Contrat Territorial/Contrat Vert et Bleu de la Dore, dans le courant du mois d’août, le CEN Auvergne a mis en œuvre des travaux agricoles sur les berges de la Dolore, qui est une des dernières rivières à Mulette perlière du territoire du Parc Naturel Régional Livradois-Forez.

Ces travaux ont consisté à mettre en défens des berges de cours d’eau piétinées par le bétail tout en maintenant l’accès à l’eau pour abreuver les troupeaux. Sur la commune de Fournols, des clôtures ont ainsi été posées sur plus d’un kilomètre au total pour empêcher le stationnement des vaches sur les berges et dans l’eau, et huit abreuvoirs stabilisés, simples ou doubles, ont été installés pour réduire le piétinement tout en gardant des accès à l’eau pour les animaux.

Ces travaux ont été conduits en collaboration étroite avec les propriétaires et les exploitants des prairies pâturées. Ils ont été financés par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Suite à cette première phase en 2021, le CEN Auvergne engagera d’autres travaux de ce type sur d’autres secteurs plus en aval dans les années à venir.

En parallèle à ces travaux, d’autres actions sont aussi menées par le syndicat mixte du PNR Livradois-Forez sur le bassin de la Dolore, dans le cadre du contrat territorial/Contrat Vert et Bleu de la Dore, afin d’améliorer les habitats aquatiques et la qualité de l’eau de la Dolore : recule des plantations de résineux installées sur les berges des cours d’eau, mise en place de clôture et zones d’abreuvement ou encore la restauration de zones humides.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.