Le syndicat ferroviaire du Livradois-Forez réalise des travaux sur son réseau

Le Syndicat ferroviaire, avec le soutien de la Région Auvergne Rhône-Alpes et du Parc Livradois-Forez, améliore et développe le réseau ferré du Livradois-Forez-Velay.

Dans le cadre du contrat Parc/Région 2020/2021, le Syndicat ferroviaire du Livradois-Forez entreprend des travaux de maintien et de développement de son réseau ferré. Financés à 80% par la Région Auvergne Rhône-Alpes et le Parc Livradois Forez, ces travaux permettent notamment de faire évoluer l’infrastructure, particulièrement sur les sillons circulés par les associations touristiques (comme Agrivap ou Le Chemin de Fer du Haut-Forez) ou l’opérateur Fret, COMBRAIL.

Depuis le 06 avril 2021, l’entreprise SITF, implantée à La Verpillière (38), œuvre sur le tronçon entre Estivareilles (42) et Sembadel Gare (43). SITF fournit et pose pas moins de 620 traverses bois et recharge la plateforme avec plus de 300 tonnes de ballast neuf. Aussi, deux barres de rails sont remplacées (env. 32 ml) et près de 100 ml de caniveaux sont curés dans une zone humide à Jullianges. A cet endroit, un drain sera posé par la commune. Ces travaux sont répartis le long d’une dizaine de zones chantiers et s’étalent durant 4 semaines.

Pour l’approvisionnement des matériaux sur zone, l’entreprise et le Syndicat ferroviaire peuvent compter sur le soutien des bénévoles de l’association Le Chemin de Fer du Haut-Forez, opérateur sur ce tronçon du réseau. Le Syndicat ferroviaire dispose également du matériel de traction nécessaire (locomotive) et assure la coordination des opérations.

A compter de début mai 2021, les équipes de l’entreprise SITF se déplaceront vers le nord du réseau, entre les papeteries Giroux et la cartonnerie Celta de Courpière (63). Sur ce tronçon de 11 km, circulé quotidiennement par un convoi fret aller/retour (env. 38 000 tonnes chaque année), de nombreuses actions sont prévues. D’abord, 1 700 m de voie seront relevés afin d’atténuer les devers en courbe. Les vitesses commerciales étant relativement faibles (20 km/h en moyenne), ce relevage de voie permettra de préserver les rails du « petit rayon ». Ensuite, 350 traverses bois seront remplacées, essentiellement en courbe, et 200 ml de fossés non maçonnés seront curés en zone humide, favorisant ainsi le drainage des sols. Enfin, près de 1 000 tonnes de ballast neuf seront « bourrés » sur le linéaire, assurant le maintien de la plateforme.

Ces travaux se dérouleront sans coupure des trafics quotidiens et avec le soutien opérationnel du Syndicat ferroviaire pour l’approvisionnement des matériaux. Ils dureront 4 semaines.

Ces actions contribuent grandement à la pérennisation du réseau ferré du Livradois-Forez-Velay. Les investissements de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, associé au Parc Livradois-Forez et au Syndicat ferroviaire du Livradois-Forez, témoignent d’un engagement fort des collectivités pour le développement du réseau ferré.

1 réflexion sur « Le syndicat ferroviaire du Livradois-Forez réalise des travaux sur son réseau »

  1. Il reste simplement à reprendre les travaux d’art entre Sembadel et Giroux Gare, en particulier les murs de soutènement le long de la Dore et dans la montée sur La Chaise Dieu, sans compter le ballast de cette section qui est plus du gravier qu’autre chose, et sans parler du drainage de certaines sections.
    Mais cette ligne pourrait redevenir une ligne passager réelle si la connection avec Pont de Dore était enfin utilisée pour connecter avec les liaisons vers Clermont Ferrand, Vichy et Saint Etienne: et vivement que la ligne Clermiont-Saint-Etienne (avec correspondance vers Lyon) soit réouverte.
    Bien du travail en perspective, qui devrait être rapide et qui semble bien lente.
    Dr. Jacques COULARDEAUI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.