Poursuite d’un partenariat fructueux

Un avenant à la convention cadre de partenariat (2018-2021) entre les Conservatoires d’Espaces Naturels d’Auvergne et de Rhône-Alpes et le syndicat mixte d’Aménagement et de gestion du Parc Livradois-Forez a été signé mercredi 8 septembre 2021 à 14h30 à la maison du Parc à Saint-Gervais-sous-Meymont (63) par les présidents des trois structures concernées:

  • Stéphane RODIER, Président du Parc naturel régional Livradois-Forez, maire de Thiers,
  • Éliane AUBERGER, Présidente du Conservatoire d’espaces naturels Auvergne,
  • Jean-Yves CHETAILLE, Président du Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes.

La convention de partenariat entre le CEN Auvergne, le CEN Rhône-Alpes et le Parc, fixe leurs objectifs de collaboration dans le cadre de leurs compétences et missions respectives et précise les modalités de leur mise en œuvre afin de faciliter et d’optimiser les échanges nécessaires à la conduite d’actions en faveur de la biodiversité sur le territoire classé Parc naturel régional Livradois-Forez.

Les CEN et le Parc se sont engagés à échanger leurs expériences et à collaborer dans les domaines ayant trait à :

  • l’amélioration des connaissances sur la biodiversité,
  • la préservation du patrimoine naturel et l’éducation à l’environnement et au développement durable,
  • la prise en compte de ces champs d’intervention dans les politiques publiques d’aménagement et de développement.

Depuis de nombreuses années, le syndicat mixte du Parc et les CEN agissent ensemble par exemple pour :

  • améliorer les connaissances en matière de biodiversité et de fonctionnalité des milieux et de la nature quotidienne ; améliorer la conservation et la transmission des données relatives à la biodiversité ; impliquer les habitants du Parc dans cette démarche de connaissance et de partage de la connaissance,
  • préserver les sites naturels d’intérêt écologique particulier (Plan de Parc, Plan biodiversité, stratégie Trame Verte et Bleue, et réseau de sites CEN) ; préserver les espèces rares ou vulnérables et leurs habitats,
  • favoriser la prise en compte de la biodiversité et de la nature quotidienne dans les politiques territoriales et les projets d’aménagement ; accompagner les collectivités dans l’émergence de projet sur la biodiversité,
  • accompagner le changement des pratiques, notamment agricoles et sylvicoles, pour répondre aux enjeux de biodiversité,
  • renforcer la mise en valeur des sites naturels et des patrimoines associés ; développer la sensibilisation à l’environnement et au développement durable auprès du grand public, des jeunes publics, des habitants et des socio-professionnels ; valoriser les sites naturels d’intérêt écologique particulier et les patrimoines associés à des fins pédagogiques.

Avec la signature de cet avenant, la convention cadre a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2022 et sera à nouveau renouvelable par tacite reconduction pour une durée d’un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.