Quoi de neuf docteur ?

Un nouveau médecin à Saint-Rémy-sur-Durolle, un nouveau cardiologue à Thiers, une diabètologue à puy-Guillaume, un projet de santé labellisé à Ambert ….

  • Un nouveau médecin à Saint-Rémy-sur-Durolle

Le Dr Pascal Farny vient de s’installer à St Rémy sur Durolle, succédant au Dr Daniela Stupinean, partie dans la région de Narbonne près de ses attaches familiales !

Une installation réussie, motivée par un coup de cœur pour le territoire. Originaire de Vendée le Dr Farny a choisi de s’installer sur le territoire et d’exercer à St Rémy sur Durolle, pour son cadre de vie, la mise à disposition d’un cabinet médical adapté, au côté du cabinet infirmier. Le Dr Farny va également travailler comme médecin coordinateur à l’hôpital de jour du centre hospitalier de Thiers. Une très bonne nouvelle pour le territoire.

  • Un nouveau cardiologue à Thiers.

Dr Andreea Moisa, cardiologue s’est installée depuis le 4 mars au sein du cabinet du Dr Chaperon, rue Terrasse à Thiers. Cette installation se fait par anticipation du départ à la retraite du Dr Chaperon prévue en juin 2019, et permet au territoire de garder la présence d’un médecin spécialiste.

  • Plus tôt dans l’année 2018, le Dr Nathalie D’ESCRVAN, diabétologue, s’est installée à mi-temps à Puy-Guillaume, et continue d’assurer son temps de travail au Centre Hospitalier de Vichy.
  • Un projet de santé labélisé à Ambert

Coordination des soins

Réunis dans le cadre de l’association des Professionnels de Santé pour la qualité des Soins en Pays d’Ambert (APSSA), plusieurs professionnels de santé exerçant à Ambert ont souhaité s’investir dans la coordination des soins, permettant de gagner en visibilité, mais aussi afin de mieux coordonner leurs actions au service de leur patient. Leur projet de santé a été accepté à l’unanimité au sein de l’espace de concertation piloté par l’Agence Régionale de Santé. Félicitations pour ce premier engagement, en attendant de nouvelles actions collectives.

Autant de bonnes nouvelles qui confortent les actions de promotion du territoire, et d’accompagnement des professionnels de santé. Des installations qui témoignent aussi des remèdes multiples au problème de désertification médicale, sujet d’actualité avec le débat concernant l’adoption du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé. Outre la suppression du numérus clausus dont on entend beaucoup parler, le projet de loi présente des propositions déjà bien connues du territoire, à savoir le recours possible au médecin adjoint, permettant à un interne d’assister un médecin dans les zones sous dotées, permettant de faire connaître l’activité dans les territoires, la création du projet territorial de santé, autour des liens entre ville, hôpital et médico-social ou encore le renforcement de l’exercice coordonné entre tous les professionnels de santé.

Autant de pistes qui seront à l’objet d’une future stratégie territoriale de santé pour le Pays Vallée de la Dore ou encore dans le cadre du Schéma Départemental d’Amélioration de l’Accessibilité des Services au Public du Puy-de-Dôme.

En attendant, le Pays Vallée de la Dore sera présent lors du forum de l’installation organisé par le syndicat des jeunes internes à Clermont-Ferrand le 19 avril prochain, aux côtés des territoires du Puy-de-Dôme.

Plus d’infos : Emilie GRILLE Chargée de mission e.grille@parc-livradois-forez.org – 04 73 95 57 57

 

 

 

1 réflexion sur « Quoi de neuf docteur ? »

  1. Bravo pour ces initiatives même peu nombreuses. Elles donnent l’espoir que notre vallée de la Dore permettra encore aux habitants d’y vieillir sans crainte et à d’autres de s’y installer.
    Jean Claude GRANGEON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.