Un Contrat pour la Trame Verte Bleue et Noire du Livradois-Forez, tout un programme pour la biodiversité !

Un programme en faveur des continuités écologiques qui constituent la Trame Verte Bleue et Noire du Livradois-Forez coordonné par le Parc et impliquant 23 partenaires, sur une durée de 6 ans (2020 à 2025), vient d’être proposé à la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le Contrat Vert et Bleu est un outil opérationnel de la Région Auvergne-Rhône-Alpes en faveur des continuités écologiques.

Ces 23 maîtres d’ouvrage (7 EPCI et 1 commune, 6 associations, 5 structures agricoles, 4 établissements publics et d’autres collectivités) se sont engagés aux côtés du Parc Livradois-Forez pour préparer un programme visant à favoriser la biodiversité grâce au maintien ou à l’amélioration des continuités écologiques. Une démarche de sensibilisation des habitants et des acteurs est également prévue.

Le contrat vert et bleu couvre prioritairement le bassin versant de la Dore, au sein du PNR Livradois-Forez. Ce périmètre est élargi aux zones limitrophes pour les actions favorisant les continuités écologiques.

Les priorités du Contrat vert et Bleu :

Cinq axes stratégiques structurent le programme opérationnel qui ne comporte pas moins de 64 actions, apportant de nombreuses réponses aux enjeux identifiés dans le cadre de l’étude préalable :

  • Des actions de restauration morphologique, de la dynamique fluviale et des continuités écologiques de la Dore et ses affluents.
  • Des actions de restauration ou de préservation des milieux humides et des tourbières, milieux sensibles et caractéristiques du territoire.
  • Des propositions pour renforcer la biodiversité des espaces forestiers, aussi bien sur les aspects fonctionnels avec le développement d’une trame de vieux bois, que les aspects qualitatifs en ciblant la diversification des forêts artificialisées.
  • Des actions pour accompagner une évolution vers des pratiques agricoles plus favorables à la biodiversité, avec une implication des structures agricoles et un accompagnement par des experts biodiversité.
  • Des actions ponctuelles de reconquête de milieux prairiaux au sein de vallées fermées par les forêts, et des actions de sauvegarde ou de plantation de haies ou de pré-vergers, favorables à la diversité écologique des espaces agricoles.
  • Des actions de préservation ou d’amélioration des connaissances sur les principales espèces animales patrimoniales (moule perlière, pie-grièche grise, écrevisse à pattes blanches, chauves-souris,…).
  • Des actions permettant de mieux intégrer la trame verte et bleue dans les documents d’urbanisme et les aménagements urbains.
  • Des actions ciblées sur des secteurs à enjeux (vallée de la Dore amont et aval, plaine d’Ambert, Monts du Forez, hautes-chaumes).
  • Des outils et démarches de sensibilisation aux notions de continuités écologiques.

Le montant total du programme d’actions sur les 6 ans s’élève à environ 7 M€. La contribution financière attendue de la Région est de 1,4 M€. Des financements de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et d’autres financements européens ou de l’Etat seront également mobilisés.

Cette démarche multi-partenariale permettra de soutenir les acteurs locaux pour la mise en œuvre des actions, avec une animation et une coordination du dispositif assurées par le syndicat mixte du Parc.

Au-delà de ce programme porté par les structures et pouvoirs publics, les habitants du territoire peuvent agir à leur niveau en faisant des choix de gestion ou d’aménagement favorables à la biodiversité et à la circulation des espèces, par exemple en évitant de créer des obstacles aux déplacements (préférer des clôtures perméables aux petits animaux, limiter les grands espaces sans abri, favoriser les  haies diversifiées qui abriteront ou guideront la faune, privilégier des essences locales …) ou en utilisant des pratiques respectueuses des milieux et des espèces (jardiner au naturel, gérer durablement sa forêt, maintenir des arbres sénescents, préserver une prairie naturelle …).

L’idée est que le CVB fédère et incite de nouvelles démarches favorisant le déploiement de la biodiversité sur le bassin versant de la Dore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.