Vers un contrat territorial sur la Dore aval

Dore aval, Durolle, Credogne, Dorson, Vauziron, Lilion, Malgoutte, ruisseau des Roches et ruisseau de Cros et leurs affluents, des cours d’eau sur lesquels est engagée, l’élaboration d’un Contrat territorial « Dore aval ».

Le territoire de la Dore aval correspond à la portion du bassin versant de la Dore comprise entre Courpière et la confluence avec l’Allier. Il s’étend sur 557 km² recouvre 43 communes réparties dans les départements du Puy-de-Dôme et de la Loire. Les principaux cours d’eau qui s’écoulent sur ce territoire (Dore ; Durolle, Credogne, Dorson, Vauziron, Lilion, Malgoutte, ruisseau des Roches et ruisseau de Cros) s’étendent sur 474 kilomètres.

Cascade sur la Credogne

La Dore aval est le seul des trois sous-bassin versant de la Dore à ne pas bénéficier d’un Contrat territorial. Cet outil contractuel, établit de manière concertée entre des structures volontaires (collectivités locales, associations, …), les acteurs de l’eau du territoire et des partenaires financiers, vise à réaliser un programme d’actions multithématique pour réduire les différentes sources de pollution ou de dégradation physique des milieux aquatiques pour atteindre le Bon Etat des eaux.

Préalable indispensable à sa mise en œuvre, la phase d’élaboration du Contrat engagée depuis octobre 2015, se poursuit en 2017. Elle s’articule autour de différentes études préalables traitant chacune d’une thématique spécifique découlant des documents du SAGE de la Dore : gestion quantitative collective de l’eau, volet agricole en complément des mesures agro-environnementales déjà en place sur une partie du territoire, étude de la faisabilité de mise en œuvre d’actions pilotes pour accompagner de la dynamique fluviale de la Dore.

La Durolle au Creux de l’Enfer

Cela complète un état initial de la qualité physico-chimique et biologique des cours d’eau qui se déroule sur deux années : 2016 et 2017.

Enfin et surtout, le diagnostic hydro-morphologique , en cours, permet de définir et de prioriser des actions à mener pour restaurer le bon état écologique des cours d’eau. Il se base sur des prospections de terrain. Cette année, le chargé de mission du Parc complète le travail engagé en 2016 par deux stagiaires. Il arpentera donc à pieds certains linéaires de cours d’eau du territoire.

Un comité de pilotage regroupant l’ensemble des acteurs de l’eau du territoire (collectivités, Etat, Agence de l’eau, Représentant des usagers et des partenaires) est impliqué dans ce projet. C’est cette instance de concertation qui définira le programme d’actions pour améliorer ou préserver la qualité des rivières, des zones humides ou des autres milieux aquatiques qui compose ce territoire

Depuis 2015, il se réunit régulièrement. Le 07 février, le bilan d’activité de l’année écoulée et le planning prévisionnel 2017 a été discuté. La prochaine rencontre permettra d’échanger sur une proposition de programme d’actions.

L’élaboration du Contrat territorial Dore aval reçoit le soutien financier de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

1 réflexion sur « Vers un contrat territorial sur la Dore aval »

  1. Je viens de découvrir dans la liste des cours d’eau La Malgoutte, si je ne me trompe pas elle prend sa source sur la commune de Saint Jean d’Heurs.
    Est ce vrai ? et dans ce cas comment connaitre l’état de ce cours d’eau et éventuellement les actions possibles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.