Convention pâturage à Frugières-le-Pin

Signature d’une convention de pâturage à Frugières-le-Pin : une belle avancée pour un site naturel remarquable du Parc.

La commune de Frugières-le-Pin comporte sur son territoire l’un des sites naturels remarquables du Parc, le communal de La Garde, abritant notamment une plante très rare, la Véronique en épis. Jeudi 25 novembre 2021, une convention de pâturage tripartite a été signée avec le Lycée agricole de Brioude-Bonnefont pour contribuer à la préservation de ce site naturel.

Connaissez-vous Frugières-le-Pin ? Localisée en Haute-Loire à une dizaine de kilomètres de Brioude, cette commune d’environ 160 habitants comporte sur son territoire l’un des sites naturels remarquables du Parc Livradois-Forez.

Localisé en bordure du bourg de Frugières-le-Pin, le communal de la Garde est ainsi composé de pelouses sèches sur substrats à dominance calcaire. Il est cependant loin d’être uniforme et laisse apparaître des plantes indicatrices de secteurs plutôt acides ainsi que des zones d’embuissonnement. Enfin, de petites trouées sont visibles ça et là dans la végétation : ces ouvertures de sol nu, liées au pâturage ou à l’activité des lapins, sont favorables et nécessaires au cycle de nombreuses plantes. On trouve ainsi sur ce communal plusieurs espèces patrimoniales et rares à très rares en Auvergne, telles que le Trèfle raide (Trifolium strictum), le Gaillet divariqué (Galium divaricatum) ou encore la Véronique en épi (Veronica spicata), protégée en Auvergne et espèce phare du site. Ces milieux sont également très favorables à de nombreux insectes : papillons, criquets, sauterelles…

Véronique en épi

La commune de Frugières-le-Pin et le Parc travaillent de concert depuis plusieurs années pour la préservation et la connaissance de ce site naturel. L’enjeu prioritaire concernait le maintien des milieux ouverts patrimoniaux et des plantes rares qui s’y trouvent, grâce à un pâturage adapté. Une solution a ainsi été trouvée grâce à l’implication de la commune et à la mobilisation de partenaires locaux…

Le Lycée agricole de Brioude-Bonnefont, dont l’une des exploitations agricoles est située dans le village du Chariol à proximité du communal de la Garde, possède un cheptel de 200 brebis pour la formation de ses élèves. Le Lycée a ainsi accepté de mettre ses brebis au service de la biodiversité en les emmenant pâturer le site naturel selon un calendrier bien précis. Chaque année, le troupeau pourra ainsi venir deux fois en visite sur le communal (au printemps et à l’automne). Ce pâturage sera aussi l’occasion pour les élèves de découvrir les richesses de leur territoire et les moyens de contribuer activement à la préservation de végétations rares.

La convention de pâturage a ainsi été signée entre la commune de Frugières-le-Pin, le lycée agricole de Brioude-Bonnefont et le Parc le jeudi 25 novembre 2021 en présence du maire et des élues de la commune, du directeur du lycée agricole, de la directrice de l’exploitation agricole, et de Nathalie BOUDOUL, Vice-présidente du syndicat mixte du Parc en charge de l’agriculture. Le Parc remercie ces partenaires enthousiastes et actifs. Un suivi sera réalisé sur le site à l’occasion d’une rencontre annuelle avec si possible une visite du site pour apprécier le travail des brebis, redécouvrir la végétation présente et le formidable point de vue sur la vallée de Lavaudieu qui sera ainsi également préservé.

Signature de la convention

Ce projet a été animé par l’équipe du Parc dans le cadre d’une opération intitulée  « La Biodiversité c’est l’affaire de tous ! »  conçue pour l’implication des communes et des habitants dans la préservation de la biodiversité, au titre du programme Territoire Engagé pour la Nature (TEN) du Parc naturel régional Livradois-Forez et grâce aux financements du Conseil Départemental de la Haute-Loire et de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.