Du vieux bois dont on fait les belles forêts

Le Parc Livradois-Forez engage  un nouveau programme d’action pour les forêts anciennes de son territoire. Il va, dans un premier temps, identifier et cartographier les zones les plus favorables pour la mise en place d’ilots de sénescence …

Recenser les forêts mâtures et mettre en place des ilots de sénescence dans le jargon des écologues et autres ingénieurs forestiers permettraient d’améliorer la fonctionnalité des écosystèmes forestiers. Dans la langue commune, on dirait qu’on recherche des parcelles de bois d’âge vénérable, centenaires au moins, et quelques fois alignant les siècles, de manière à favoriser de nombreuses espèces végétales ou animales au profit réciproque de la forêt et de ses exploitants.

Car, après les errements du XXe siècle, qui ont conduit à des coupes rases, des peuplements uniformes et des modes d’exploitation préjudiciables aux sols, aux paysages et à la biodiversité, avec par-dessus le marché des risques sanitaires pour les boisements, il est temps de retrouver une gestion forestière respectueuse des écosystèmes et néanmoins productive.

Lorsqu’un écosystème fonctionne bien, c’est un facteur de résistance et de résilience face aux maladies, aux parasites et particulièrement aux aléas climatiques.

La stratégie consiste à réserver, de lieux en lieux, des parcelles où l’on laisse « faire la nature », vieillir le bois à son rythme. Elles sont des relais et refuges favorables à la biodiversité facilitant l’installation et le développement d’espèces exigeantes et leur circulation au sein de ce qu’il est maintenant convenu d’appeler la trame verte.

Les îlots de vieux bois, supports indispensables de la trame verte vont être identifiés et cartographiés par le Parc Livradois-Forez engageant ainsi un nouveau programme d’action pour les forêts anciennes de son territoire. Le début de ce travail a été confié à deux stagiaires qui ont intégré l’équipe du Parc Livradois-Forez pour plusieurs mois, de mars à septembre 2020. Ils ont la charge d’identifier et de cartographier, au sein de massifs forestiers présélectionnés, les zones les plus favorables pour la mise en place d’ilots réservés de sénescence.

A terme cette trame verte forestière devra être composée :

  • d’îlots d’un demi-hectare au minimum, où la forêt n’est plus exploitée, mais laissée en libre évolution, jusqu’à la mort des arbres en place ;
  • d’une trame intermédiaire exploitée en veillant au bon fonctionnement de l’écosystème forestier : désignation d’arbres à conserver pour la biodiversité, développement du mélange d’essences, étagement de la végétation…

Agenda du programme :
Le programme s’étale sur trois ans, de 2020 à 2022. Il se décompose en quatre volets menés en parallèle : 

  • VOLET 1 – Mise en place volontaire d’îlots de sénescence en forêt publique et en forêt privée ;
  • VOLET 2 – Amélioration des connaissances sur des taxons (groupes d’espèces) liés à la maturité forestière : lichens, syrphes (famille de mouches mimant des guêpes), coléoptères saproxyliques (liés à la décomposition du bois) ;
  • VOLET 3 – Actions de sensibilisation à l’attention de propriétaires et gestionnaires forestiers pour l’amélioration de la fonctionnalité de la trame forestière intermédiaire ;
  • VOLET 4 – Acquisition de forêts par le syndicat mixte du Parc, pour la mise en place d’îlots de sénescence et la mise en œuvre d’une gestion durable exemplaire.

Une action associant de nombreux partenaires…

La méthodologie employée est commune à l’IPAMAC (l’association des Parcs du Massif central), à l’Office national des forêts et au Conservatoire botanique national du Massif central. 

Sont associés à la démarche, les partenaires techniques suivants : l’Office national des forêts, le Centre régional de la propriété forestière Auvergne-Rhône-Alpes, le Conservatoire botanique national du Massif Central, les Conservatoires d’espaces naturels Auvergne et Rhône-Alpes, l’Union régionale des communes forestières Auvergne-Rhône-Alpes.

Les associations et syndicats de propriétaires forestiers et les gestionnaires forestiers intervenant sur le territoire du Parc Livradois-Forez seront également impliqués.

Ce programme s’inscrit dans la continuité du projet « Petites chouettes de montagne et forêts anciennes du Livradois-Forez » conduit de 2016 à 2018 par le Parc Livradois-Forez. Cette action avait permis de mettre en évidence le potentiel écologique des forêts montagnardes du territoire et d’engager des mesures en faveur d’une gestion forestière respectueuse des équilibres naturels.

Le projet « Forêt et trame de vieux bois » est cofinancé par l’Union européenne, l’État et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Encore plus d’informations sur le site internet du Parc Livradois-Forez : https://www.parc-livradois-forez.org/preserver/biodiversite/foret-trame-de-vieux-bois/

Contacts au Parc Livradois-Forez : 04 73 95 57 57 

  • Antoine CORNET, Stagiaire, étudiant en Licence professionnelle « Cartographie, Topographie et Systèmes d’information géographique » à l’Université d’Orléans
    a.cornet@parc-livradois-forez.org
  • Hugo MISS, Stagiaire, élève ingénieur en Master « Bois, Forêt, Développement » à AgroParisTech-Centre de Nancy – h.miss@parc-livradois-forez.org
  • Jean-Claude CORBEL, Chargé de mission « Espèces et activités de pleine nature » – jc.corbel@parc-livradois-forez.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.