La saison touristique a battu son plein cet été en Livradois-Forez.

Si certains secteurs sont encore à la peine, le bilan reste globalement satisfaisant. Les grands gagnants : les locations saisonnières et les activités de pleine nature.

Avec le coronavirus, l’été a été placé sous le sceau de l’imprévu. Sans nier les difficultés de certains acteurs touristiques, le Livradois-Forez – et plus globalement l’Auvergne d’ailleurs – a tiré son épingle du jeu par rapport à d’autres destinations qui ont beaucoup souffert (Paris et les centres urbains, Côte d’Azur, Corse, Alpes, etc.) et confirme la volonté d’une nouvelle façon de voyager dans l’Hexagone. Il y a eu globalement « plus de monde », ce qui a profité à de nombreux acteurs (les hébergements individuels, les commerçants, les sites d’activité de plein air, etc.). 68 % des acteurs indiquent avoir réalisé un chiffre d’affaires stable, voire en hausse sur l’été. Cette hausse ne compensera cependant pas totalement les fortes pertes de chiffre d’affaire du printemps.

Le Livradois-Forez a attiré encore plus que d’habitude les clientèles auvergne-rhône-alpines qui ont fait le choix de profiter de la situation pour découvrir le « à côté de chez soi ».

Dans cette atmosphère d’incertitude sanitaire et de désir de regroupement familial, les logements individuels l’ont emporté : les chalets et mobil homes (notamment de grandes capacités) de villages de vacances et des campings ont été pris d’assaut. Les gîtes et chambres d’hôtes ont très bien fonctionné. Les résidences secondaires ont été pris d’assaut cet été en Livradois-Forez. Certains résidents secondaires n’étaient plus venus depuis plusieurs années. Le corollaire est que le secteur hôtelier est à la peine. La restauration, même si elle a bien redémarré, n’a pas retrouvé son activité habituelle. Capacité réduite, port du masque obligatoire à l’intérieur : avec les contraintes imposées par les gestes sanitaires, les restaurants attirent moins, d’autant que tous les gros évènements de juillet ont malheureusement été annulés.

 Même si le mouvement de balancier annoncé en direction des grands espaces verts de la montagne et de la « diagonale du vide » n’a pas été pas massif – car les Français restent attirés par la mer – la demande de grand espace a été très forte cet été. En Livradois-Forez on pouvait vivre son déconfinement loin des foules. Et l’argument a payé. Les activités de pleine nature et surtout la randonnée ont été plébiscité. Les Hautes-chaumes et ses cols (Béal et Supeyres notamment) ont été pris d’assaut. Les plans d’eau ont connu des records de fréquentation. A contrario, les gros sites touristiques « clos » (type musée) ayant dû adapter des protocoles sanitaires très contraignants sont évidemment en baisse.

Autre nouveauté cette année, la crise sanitaire a donné envie à certains citadins de quitter la ville pour s’installer à la campagne. Plusieurs visiteurs cet été ont fait part de leurs souhaits de venir vivre en Livradois-Forez. Une chose est sûre, les professionnels du tourisme ont noté une hausse de la notoriété de la destination. De quoi laisser présager, ils l’espèrent, un bel avenir touristique sur le territoire.

Plus d’informations :
https://www.vacances-livradois-forez.com/espace-pro/observation-touristique/

En lecture sur CALAMEO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.