Tous en Perm’ ! une résidence d’architecte dans l’ancien collège de Billom

Sous la forme d’une permanence architecturale à mi-temps, la ville de Billom a missionné une équipe d’architecte-médiateur-constructeur pour 3 ans afin de les aider à remettre en usage l’ancien collège de Billom, premier collège jésuite de France, à l’abandon depuis près de 30 ans.

Une étude de programmation commanditée par le Grand Clermont a conclu, en 2018, que le bâtiment de l’ancien collège avec son emplacement idéal dans le bourg de Billom, pourrait-être transformé en « booster culturel ». Mais les travaux de ce bâtiment dont la cour est inscrite au titre des Monuments Historiques sont estimés à plusieurs dizaine de millions d’euros et le montage du projet demandera au moins 10 ans avant de pouvoir de nouveau ouvrir ces 7 000 m² au Billomois.

La ville a néanmoins engagé, avec l’aide de la Conservation Régionale des Monuments Historiques, des travaux d’urgence pour la mise hors d’eau, hors d’air et hors pigeon du bâtiment sans savoir où trouver les autres millions d’euros nécessaires.

Il est alors proposé d’expérimenter une nouvelle manière de travailler en commençant par occuper les lieux tel quel (ou presque) pour tester des usages afin d’écrire le projet en même que d’en faire le chantier. Sous la forme d’une permanence architecturale nommée « La Perm’ » en référence aux anciennes occupations du lieu, une programmation au fil de l’eau permet de tester des idées de projets qui pourraient à terme être accueillis de manière pérenne dans les locaux pour les rendre vivants, accueillants et rayonnants pour la commune.

Cette démarche expérimentale d’urbanisme et d’architecture s’inscrit dans le cadre de « La Preuve par 7 » initiée par Patrick Bouchain et soutenue par deux Ministères : celui de la cohésion des territoires et celui de la culture. Testé sur sept échelles de projet, l’objectif de ce programme national est de promouvoir le recours à des approches inédites et de dessiner de nouvelles manières de construire la ville collectivement.

L’association Rural Combo a été missionnée par la ville de Billom pour conduire cette expérimentation. Durant trois ans, elle s’attachera, à travers une stratégie d’occupation et d’animation du bâtiment, à concevoir et développer des scénarii d’implantation pas à pas dans le bâtiment

La première année, de mars à novembre 2019, a permis aux Billomois de redécouvrir ce bâtiment à travers une série d’événements construits avec le Pays d’Art et d’Histoire et les services culture de la ville et de Billom Communauté. Pour les Journées du Patrimoine, le samedi 19 septembre, 350 personnes étaient inscrites aux visites guidées et plus de 500 personnes sont passées dans la journée. Un élan enthousiaste pour les deux années à venir !  Maintenant, il s’agit d’implanter des activités en testant leur capacité à s’épanouir dans ce lieu.

Le syndicat mixte du Parc soutien ce projet à travers un appui technique de l’Atelier d’urbanisme en Livradois-Forez et un financement des fonds européen Leader de la mission d’animation pour la réappropriation et la mise en usage de l’ancien collège.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.